C’est arrivé un 20 juin…

20 juin 2018

20 juin 2009 – Acquisition du Canadien de Montréal par des membres de la famille Molson

Après plusieurs semaines de spéculations, on annonce que les frères Geoffrey, Andrew et Justin Molson deviendront les propriétaires du Canadien de Montréal. Cette transaction, qui s’élève à plus de 500 millions de dollars, inclut également le centre Bell et le Groupe spectacles Gillett.

La situation du propriétaire du Canadien de Montréal, George Gillett, alimente les pages financières des journaux. En plus de posséder cette équipe de hockey, l’homme d’affaires américain est également propriétaire, avec son partenaire Tom Hicks, de la formation de football de Liverpool. L’urgence de refinancer une dette personnelle importante mène toutefois à des spéculations quant à la possibilité que Gillett puisse se départir du Canadien. La rumeur se précise au début de 2009 et plusieurs groupes manifestent de l’intérêt. La stabilité des salaires dans la Ligue nationale de hockey (LNH), la popularité du tricolore ainsi que le succès du Groupe Gillett contribuent à cet engouement qui est nettement plus grand que lorsque Gillett avait lui-même acheté l’équipe, en 2001. Parmi ceux qui sont les rangs, il y a un groupe dirigé par des membres de la famille Molson, un autre dirigé par Québécor et un autre auquel est associé Stephen Bronfman. Ce sont finalement les frères Geoffrey, Andrew et Justin Molson, ainsi que leurs partenaires -BCE, le groupe Thomson, etc.- qui deviennent acquéreurs du Canadien de Montréal pour une somme que la presse évalue à «au moins 500 millions de dollars». Le Molson sont bien connus des amateurs de hockey puisque des membres de leur famille ont possédé l’équipe pendant une bonne partie de la seconde moitié du XXe siècle. Le fait qu’ils soient Québécois est apprécié par les observateurs. Cette acquisition, pour être valide, devra éventuellement être acceptée par les gouverneurs de la LNH, ce qui ne semble susciter aucune crainte. Au final, la transaction est approuvée le 1er décembre 2009.

Source: Bilan du siècle/Université de Sherbrooke
Photo: rds.ca

Pin It on Pinterest

Share This